Image
Image
Image
Image
Les migrants: qui sont-ils?

Qui sont ces migrants dont on parle ? Savons-nous que plus de 80 % d'entre eux vivent en France depuis plus de dix ans ? Que la plupart de ceux que l'on désigne comme des étrangers ou même des immigrés sont nés en France et ont la nationalité française ? Qu'un demandeur d'asile n'est pas un sans-papier et que celui-ci, dans bien des cas, n'est pas un clandestin ?
Image
PETIT GLOSSAIRE: Ce qu’en disent les mots
  • MIGRANT est celui qui quitte son pays pour vivre ailleurs, dans un autre contexte culturel, économique. Un migrant peut être étranger ou être devenu français (mariage, naturalisation...). L'immense majorité des adultes nés en France de parents étrangers (seconde génération) ne sont pas stricto sensu des migrants.
     
  • IMMIGRÉ est l'étranger qui rentre dans un pays où il n'est pas né pour s'y installer. L'immigration est un terme générique pour désigner le phénomène d'entrée des étrangers qui s'installent dans un autre pays que le leur. L'usage courant utilise le terme immigré dans un sens ambigu, mêlant des éléments subjectifs tenant à la visibilité particulière de certaines personnes.
     
  • ÉMIGRÉ est celui qui quitte son pays de naissance et étranger est celui qui n'a pas la « nationalité » du pays dans lequel il se trouve. Ex : un Portugais qui vit en France est un émigré du point de vue du Portugal, il est un immigré du point de vue de la France et un étranger s'il n'a pas la nationalité française. Mais il peut être un Français d'origine portugaise s'il a acquis la nationalité française et rester toujours un immigré s'il est né au Portugal.
      
  • REFUGIE est une personne qui a obtenu le « statut de réfugié», en application de la convention de Genève (Convention des Nations Unies de 1951) destinée à protéger les victimes de persécution en raison de leur origine, de leur religion, de leur nationalité, de leur appartenance à un groupe social ou de leur opinion politique. Dans l'attente de la réponse à sa demande de protection, c'est un demandeur d'asile.
     
  • DEMANDEUR D'ASILE est une personne qui demande le statut de réfugié parce qu'elle s'estime menacée pour sa vie ou sa liberté dans son pays. En France, sa demande est examinée par l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) puis en appel par la Cour nationale du droit d'asile (Cnda) qui ont pour mission d'accorder ou de refuser le statut de réfugié à cette personne.
     
  • DÉPLACÉ est celui qui a dû quitter sa région pour une autre région de son pays : l'expression complète est déplacé interne par opposition au réfugié qui se trouve hors de son pays.
     
  • DÉBOUTÉ est celui dont le séjour a été refusé (l'expression complète est débouté du droit d'asile).
     
  • SANS-PAPIERS est l'étranger qui n'a pas les documents de séjour nécessaires pour vivre au moment donné dans le pays où il se trouve. Dans leur demande de régularisation aux préfectures, les sans-papiers tiennent à se distinguer de ceux qui vivent clandestinement (qui se cachent) dans le pays.
     
  • NATIONALITÉ est un lien juridique avec un État qui en définit les conditions et en contrepartie apporte sa protection diplomatique à son ressortissant. Le seul document qui en fait foi est le certificat de nationalité française. Apatride est celui qui, n'étant protégé par aucun État, reçoit ce statut et la protection correspondante en France.
     
  • EUROPÉEN est un terme qui peut recouvrir trois notions selon le contexte : — soit le ressortissant d'un des quinze pays (les plus anciens) de l'Union européenne ; il peut s'installer librement en France. Les ressortissants des dix nouveaux pays peuvent circuler sans visa, mais ne pourront s'y installer librement que progressivement ; — soit les membres de l'Union + ceux de l'espace économique européen (EEE : Norvège, Islande et Liechtenstein) et de Suisse qui ont le même régime administratif que les Quinze (absence de carte de séjour) ; —soit l'ensemble de l'Europe : le Conseil de l'Europe regroupe quarante-cinq pays d'Europe à Strasbourg.
 
Image