Prières de protection, délivrance et guérison

Sanctuaire de Notre-Dame de la Délivrance à Issia (Côte d'Ivoire)

Sanctuaire de Notre-Dame de la Délivrance à Issia (Côte d’Ivoire)

Beaucoup de nos contemporains sont en demande de guérison, de protection et de délivrance, au-delà de ce que peut leur offrir la science. Les demandes venant des personnes migrantes sont façonnées par leur approche propre de l’invisible, souvent bien distincte d’une vision scientifique occidentale : la force des esprits est réelle, les dons de guérisseurs appréciés, des objets sacrés nécessaires pour faire face au quotidien. Dans leur spécificité, les migrants ne trouvent pas toujours un accueil approprié ni des propositions adaptées en Eglise. Soupçon de superstition, incompréhension ou écarts culturels dans l’approche de la foi peuvent se manifester.

Pourtant la force du message évangélique veut s’incarner dans l’intégralité de notre vie humaine, dans la diversité de nos cultures. C’est à la lumière du Christ que nous pouvons proposer des chemins de guérison, de protection et de délivrance, selon l’Evangile. Ainsi nous proposons certains points d’attention pour l’accueil et l’accompagnement de telles demandes, en concrétisant la sollicitude de l’Eglise dans des situations de maladie, de détresse et de servitude.

« Est-ce qu’un prêtre peut venir pour chasser les mauvais esprits de mon appartement ? » De telles sollicitations peuvent nous dérouter. Pourtant une attitude d’écoute s’impose quand une personne vient demander l’aide de l’Eglise: accueillir la personne avec ce qu’elle vit, prendre au sérieux son expérience, accueillir sans jugement les expressions liées à sa culture. Quand l’écart entre nos cultures respectives est grand, le concours d’un chrétien de la même culture peut être bénéfique pour mieux comprendre la personne.

Face à certaines demandes, on peut être tenté de dire : « Qu’elle aille voir un psy ! » En effet, il peut y avoir des troubles psychologiques. Ceux-ci nécessitent un accompagnement spécifique. C’est alors essentiel d’orienter la personne vers des professionnels compétents.

Regarder chaque personne dans son intégralité

Ceci dit, comme chrétiens nous sommes invités à regarder chaque personne dans son intégralité, incluant le physique, le psychique et le spirituel, intimement liés. Une personne malade (physiquement ou psychologiquement) peut avoir besoin, non seulement d’un médecin ou d’un psychologue, mais aussi du soutien dans la foi. Les sacrements, les prières pour la guérison ou les sacrementaux peuvent être d’un grand appui – en complément des soins prodigués par des professionnels de santé. La communauté ecclésiale est également précieuse pour faire sentir à la personne qu’elle n’est pas seule dans sa souffrance.

Chaque personne se situe dans un parcours de vie. Ainsi il est essentiel de regarder l’histoire de la personne, notamment ses relations – familiales ou autres – et des possibles ruptures. Il peut s’y trouver une clé pour débloquer ce qu’elle vit. Un chemin vers plus de vie se traduit par un rétablissement de liens. Délier quelqu’un d’un mal et le relier à Dieu et aux autres, sont les deux mouvements d’une même démarche.

L’Evangile est fondé sur l’alliance entre Dieu et l’homme, scellée en Jésus Christ. Tout accompagnement dans la foi s’inscrit dans une perspective d’alliance. Il vise un cheminement pour permettre à la personne de se situer dans cette perspective. Telle maladie, telle épreuve n’est pas un évènement isolé, mais veut être comprise et vécue à la lumière de l’alliance de Dieu avec les hommes. Dieu ne rejette personne mais accueille tous ceux qui le cherchent d’un cœur sincère.

Mais cette alliance suppose aussi la disponibilité à la conversion et la purification de nos désirs : est-ce que je cherche réellement la volonté de Dieu ou ma propre volonté ? Des pratiques magico-religieuses sont tentantes, faisant croire qu’avec telle pratique, je pourrais obtenir rapidement ce que je veux. Il faut être clair : ce n’est pas un chemin dans la foi ! Celle-ci nous demande de resituer tous nos projets dans la perspective : « Que ta volonté soit faite, Seigneur ! ». Et nous le faisons dans la confiance croyant que la volonté de Dieu est la vie, la libération et le salut pour chacun.

Sur le même thème