Présentation de l’affiche de la JMMR 2019

affiche_JMMR_2019_ hauteurLe Père Carlos Caetano, cs, Directeur du SNPMPI, explique la genèse de la mosaïque créée pour l’affiche de la JMMR 2019.

L’histoire de cette affiche commence il y a 16 ans à Rome, alors que l’organisation de la “Fête des Peuples” du diocèse était confiée aux missionnaires scalabriniens et qu’une partie importante de la logistique était sous la responsabilité des trente jeunes en formation au séminaire de “Via Casilina, 634”.

C’est en 2003 que ces séminaristes (s’inspirant également de l’affiche du film « The Truman Show », sorti quelques années auparavant au cinéma) ont eu l’idée de construire une mosaïque, dans laquelle des centaines d’images de migrants formaient le visage de Jésus-Christ. Cette image était accompagnée de la phrase suivante : « Je suis avec vous tous les jours » (Mt 28,20).

Seize ans plus tard, l’un de ces séminaristes (aujourd’hui prêtre) est au service de la Conférence des évêques de France et le thème de la JMMR de 2019, « Il ne s’agit pas seulement de migrants », a rappelé de vieux souvenirs et nourri l’idée de créer une nouvelle mosaïque.

Une invitation a été adressée à tous les partenaires du Service national de la pastorale des migrants et des personnes itinérantes et la nouvelle image a été élaborée, cette fois non seulement avec les visages des migrants, mais également en intégrant des centaines de photographies racontant la vie quotidienne de divers agents pastoraux au service des périphéries de notre société.

C’est ainsi que le visage de Jésus-Christ a de nouveau été révélé : avec les témoignages des différents diocèses et des aumôneries catholiques de la migration ; avec des images qui nous rappellent non seulement la diversité des visages de nos communautés, mais également la diversité des projets créés pour et avec des pauvres, des exclus et tous les habitants des périphéries existentielles, parmi lesquels nous pouvons compter les migrants et les réfugiés.

Cette mosaïque nous rappelle aussi que celui qui a faim, qui a soif, l’étranger, celui qui n’a rien pour se vêtir, le malade, le prisonnier qui frappe aujourd’hui à notre porte, c’est Jésus lui-même qui demande qu’on le rencontre et qu’on lui vienne en aide, même si nos yeux peinent parfois à le reconnaître.

Père Carlos Caetano, cs, Directeur du SNPMPI

Sur le même thème